Épisode ( 5 )

La sounna dans définié par le Prophète - paix et salut sur lui - (1- 4)

Au Nom d'Allah Le Très Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux

La sounna dans définié par le Prophète -salla Allahou 3alayhi wa sallam-

et la compréhension des pieux prédécesseurs

Celui qui lit les livres de la sounna prophétique aura remarque que de nombreuses fois le terme 'sounna' est répété que ce soit par la bouche du Prophète lui-même - paix et salut sur lui -  ou dans celle de ses compagnons. Il s'agit, religieusement parlant du chemin a suivre et de la noble méthode prophétique empruntée. Tout cela apparaît dans des contextes diverses tels que la louange, ce qui est recommandé ou ce qui est obligé. Et nombreux sont les exemples :

1- "Anas Ibn Malik"  - qu'Allah l'agrée - a dit: « trois individus se sont présentés devant les maisons des femmes du Prophète - paix et salut sur lui - et les questionnairent à propos des actes d'adoration du Prophète - paix et salut sur lui - Lorsqu'elles les informèrent, ils ne semblait pas satisfait et trouvaient cela peu, alors ils dirent : « qui sommes-nous comparés au Prophète - paix et salut sur lui - ? Lui à qui Allah a Pardonné les péchés passés et futurs ». L'un dit alors : « Quant à moi je ne cesserai de prier tout au long de la nuit pour toujours ». Un autre dit: « Moi je jeûnerai tous les jours » et l'autre dit : « Moi je resterai célibataire et n'approcherai aucune femme pour toujours ». Le Prophète - paix et salut sur lui -vint alors à eux et dit : « Etes-vous ceux qui ont dit ceci et cela ? Quant à moi je suis celui qui craint le plus Allah et je suis le plus pieux malgré ça je jeûne et je mange, et je prie et je dors, et je me marie. Celui qui s'éloigne de ma sounna n'est pas des miens ».1

Donc le Messager -- paix et salut sur lui - a employé le mot 'sounna' comme terme général couvrant plusieurs règles jurisprudentielles. Et celui qui renie leur caractère religieux sort de l'Islam.

     "Al Qostollani" a dit en clarification du mot 'sounna' dans le contexte évoqué à l'instant : « le mot sounna est un mot singulier 'accolé' -moudhat- qui a donc un sens général et qui engloble les shahadatayn -les deux témoignages de profession de foi-, et tous les autres piliers de l'Islam. Donc celui qui s'en écarte devient apostat -mourtad ».2

     Et "Ibn Hajar" a dit : « l'apostat qui renie la sounna et celui qui renie la voie, pas celui qui renie l'obligation... et donc le sens du hadith est : celui qui choisit la voie d'un autre n'est pas des miens ».3

2- "3irbadh Ibn Sariya" a dit : « Le Prophète - paix et salut sur lui - a dirigé notre prière un jour, puis il se tourna vers nous et nous fit un sermon très émouvant qui fit couler nos larmes et épouvantat nos cœurs. Une personne dit : « Ô Messager d'Allah ! On dirait qu'il s'agit d'un sermon de quelqu'un faisant ses adieux, alors que nous recommandes-tu ? » Il - paix et salut sur lui - dit : « Je vous recommande la crainte d'Allah et d'écouter et d'obéir, serait-ce un esclave africain. Car celui qui vivra après moi verra de nombreuses divergences. Alors attachez-vous a ma sounna et celle des caliphes bien guidés et accrochez-y vous, serait-ce avec vos dents. Et -lprenez garde d'innover des choses, car toute chose nouvelle est une innovation -bid3a-, et toute bid3a est égarement ».4

     "Ibn 3allan" a dit : « attachez-vous a ma sounna : c'est-à-dire mon chemin et ma voie droite sur laquelle je suis, et qui vous a détaillé les règles concernant la croyance -3aqida- et les actes, et ce qui est obligatoire et surrérogatoire, etc.

Les savants du Oussoul -les bases- ont spécifié la sounna : « ce qui est requis de manière non obligatoire. Ils ont voulu ainsi séparer entre elle et ce qui est obligatoire ».5

     Le savant "3abdou al Ghani al Nabloussi" a dit dans son livre "al hadiqa al nadiya sharh tariqati al mouhammadiya" : « Sa parole - paix et salut sur lui - 'attachez-vous à ma sounna....' signifie qu'il faut s'y en tenir. On dit :'tiens t'en à Zayd' pour signifier qu'il faut rester avec lui.

     Et sa sounna est un terme général qui englobe ses paroles, ses actes, ses croyances, son comportement, son silence -non-objection- lorsqu'un autre parle ou agit .

     Et les 'caliphes' est le pluriel du mot 'caliphe' et il s'agit des quatres caliphes: "Abou Bakr", "3omar", "3outhman" et "3ali" - qu'Allah les agrée -. Puis il - paix et salut sur lui -utilisa un singulier lorsqu'il dit: « accrochez-y vous serait-ce avec vos dents » comme pour indiquer que la sounna des caliphes après est aussi une sounna qu'il faut suivre, car ils ont puisé cette sounna de sa - paix et salut sur lui - shari3a comme guidance et prescription pour ceux qui veulent s'en approcher - paix et salut sur lui -, et non pas pour assouvir leurs propres désirs».6

     Et "Sayyid al Sharif 3ali al Jourjani" a dit : « sa parole 'la sounna des caliphes' fait référence aux quatres caliphes, mais cela ne signifie pas qu'il n'y pas d'autres caliphes à part eux, car il - paix et salut sur lui -a dit : « il y aura dans ma oumma ( peuple ) douze caliphes ».7 Le Prophète a évoqué leur sounna afin de montrer à la oumma que leur raisonnement est bon et qu'ils méritent d'être à la tête de la oumma car ils surpassent les autres. Et il a évoqué leur sounna en même temps que la sienne car il a su qu'ils ne se tromperaient pas quant à ce qu'ils dicteront comme sounna basé sur leur effort d'interprétation. Et car il su que certaines de ses sounnas ne seraient connues qu'à leur époque, il a donc mentionné leur sounna afin de répondre par anticipation à tous ceux qui seraient amenés à remettre en doute leur légitimité ».8

     "Al Moundhiri" a dit : « Sa parole 'serait-ce avec vos dents' signifie qu'il faut faire des efforts pour suivre et s'en toujours tenir à la sounna, comme celui qui mord une chose avec ses canines de peur qu'elle ne s'échappe ». Certains ont dit que le mot 'nawajidh' signifiaient les dents en général.9

3- Anas Ibn Malik - qu'Allah l'agrée - a dit : « le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - m'a dit : « Ô garçon, si tu peux te réveiller et te coucher sans avoir dans ton cœur quelconque animosité envers quiconque alors fais-le. Puis il dit : « Ô garçon, ceci fait parti de ma sounna, et celui qui ravive ma sounna m'aime, et celui qui m'aime sera avec moi au paradis ».10

     Sa parole 'ceci fait parti de ma sounna' signifie ma voie. Et sa parole: « celui qui ravive ma sounna » signifie qu'il l'a montre et la diffuse avec les paroles ou les actes.

Puis sa parole: « m'aime » signifie qu'il m'aime complètement, car aimer les 'traces et les pas' de quelqu'un est la preuve de l'amour pour leur origine -càd le Prophète. Et sa parole: « et celui qui m'aime sera avec moi au paradis », car l'individu est ressucité avec celui qu'il aime. Et Allah - Le Très Haut- a dit : « Quiconque obéit à Allah et au Messager... ceux-là seront avec ceux qu’Allah a comblés de Ses bienfaits: les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là » (Al Nissai -les femmes- verset 69).

4- "Kathir Ibn 3abdi Allah" rapporte d'après son père, d'après son grand-père que le Prophète  - paix et salut sur lui - a dit à "Bilal Ibn al Harith" : « Sache », il dit : « Que dois-je savoir ô Messager d'Allah ? » Il dit : « celui qui fait renaître ma sounna qui aurait été oubliée -délaissée- après moi aura la récompense de celui qu'il la fait sans que cela ne diminue de leur récompense quoique ce soit... ».11

     "Al Ashraf" a dit : « la syntaxe voudrait qu'on dise 'une des mes sounnas' au pluriel or le Prophète - paix et salut sur lui - a utilisé le singulier. Donc le sens est le 'genre' de la sounna, c'est-à-dire tout chemin des chemins qui me sont imputés, qu'elle soit obligatoire ou surérogatoire, qui a été apprise d'un texte ou par déduction ».12

5- "Kathir ibn Abdi Allah" ibn 3amr ibn 3aouf ibn zayd ibn mouha" a rapporté d'après son père d'après son grand-père que le Messager d'Allah -- paix et salut sur lui - a dit : « la religion a commencé étrangère et elle redeviendra étrangère, alors Touba -qui est un arbre au paradis- aux étrangers qui arrangent ce que les gens ont détérioré de ma sounna après moi ».13

6- "Abdou Allah ibn 3omar" -qu'Allah les agrée- a dit : le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - a dit : « Tout acte a une 'shirra' - période de vitalité et continuité-, et toute 'shirra' a une fitra -relâchement et faiblesse-. Celui dont sa fitra concerne ma sounna alors il est sur le bon chemin et celui dont sa fitra concerne autre que cela est en perdition ».14

7- Houdhayfa - qu'Allah l'agrée - a dit : « Le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - nous a informé de deux évènements. J'ai vu l'un d'eux et j'attends l'autre. Il nous a informé que l'honnêteté a été enracinée dans le cœur des hommes, puis ils l'ont apprise du Coran puis ils l'ont apprise de la sounna... ».15

" Ibn Hajar"  a dit: « sa parole 'puis ils l'ont apprise du Coran puis ils l'ont apprise de la sounna ' suggère qu'ils apprenaient le Coran avant d'apprendre les sounnas. Et les sounnas sont tout ce qu'ils ont appris du Prophète - paix et salut sur lui - que ce soit obligatoire ou surérogatoire ».16

 

 



1 . Rapporté par Al Boukhari, chapitre sur le mariage, sous-chapitre l'incitation au mariage, numéro 5063. Et Mouslim, chapitre sur le mariage, sous-chapitre la recommandation du mariage pour celui dont le cœur pousse à cela, numéro 3403

2. Irshad al Sari 8/4

3. Fath al Bari 9/105

4. Rapporté par Abou Daoud, chapitre la sounna, sous-chapitre s'en tenir à la sounna, numéro 4607. Rapporté par Tirmidhi, chapitre la science, sous-chapitre sur le fait de suivre la sounna et éviter les innovations, numéro 2676, et il dit que le hadith est acceptable-authentique

5 . Dalil al Falihin 1/415

6 . Inspiré du livre Touhfat al Akhyar bi Ihya sounnata sayyid al abrar p51

7. Rapporté par al Boukhari avec le terme 'amiran', chapitre les jugements, sous-chapitre la successioin, numéro 7222

8. Inspiré du livre Touhfat al Akhyar p49

9. Al Targhib wa al Tarhib p79

10. Rapporté par Tirmidhi, chapitre la science, sous-chapitre sur le fait de suivre la sounna et éviter les innovations, numéro 2678, et il dit que le hadith est acceptable-étrange

11. Rapporté par Tirmidhi, chapitre la science, sous-chapitre sur le fait de suivre la sounna et éviter les innovations, numéro 2817, et il dit que le hadith est acceptable. Le hadith es faible a cause de la faiblesse de Kathir ibn Abdou Allah, mais il y d'autres hadith qui vont dans ce sens

12. Sharh Mishkat al Masabih lilqari 1/202

13 . Rapporté par Tirmidhi, chapitre la foi, sous-chapitre l'Islam a débuté étrangère et elle redeviendra étrangère, numéro 2775, et il dit le hadith est acceptable. Mais je dis que le hadith est faible a cause de Kathir ibn Abdou Allah, mais une grande partie du hadith est authentique sous d'autres aspects

14. Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih -al Ihsan-, numéro 394, et Al Moundhiri a dit dans le Targhib 1/87 : rapporté par Ibn abi 3asim et Ibn Hibban dans son Sahih

15 . Rapporté par al Boukhari, chapitre ce qui attendrit, sous-chapitre l'honnêteté, numéro 6497

16 . Fath al Bari 13/39

Add comment

Security code
Refresh