Épisode ( 3 )

Explications des termes1

Le mot 'al mintaq' décrit une chose qui est utilisée pour serrer l'habit en son milieu, tout comme une ceinture.

Le mot 'dawha' signifie le grand arbre

La phrase 'fi 3ala al masjid' signifie l'endroit de la mosquée car il n'y avait pas de mosquée construite à cette époque.

Le mot 'siqa' signifie une petite gourde.

La phrase 'thoumma qaffa Ibrahim', signifie qu'il fit demi-tour en direction du Sham -Syrie, Liban, Paletstine).

Le mot 'yatalawwa ou yatalabbat' signifie qu'il gigote et qu'il tape le sol à cause de la souffrance.

La phrase 'thoumma sa3at sa3ya al insane al majhoud' signifie la personne qui est fatiguée à cause des efforts.

Le mot 'sah', signifie qu'elle parle à elle-même pour se dire : tais-toi, et ce afin de mieux écouter.

Le mot 'ghawath' signifie la demande d'aide.

La phrase 'faja3alat touhawwidhouhou', signifie qu'elle a fait comme un trou.

La phrase 'si elle avait laissé Zamzam' ou bien dans une version 'si elle n'avait pas pris de Zamzam avec sa main', montre que le rapporteur a douté, et cette quantité d'eau qu'elle pris a été évoqué par Ibn 3abbas en l'élevant au Prophète, et c'est un signe que le tout le hadith est élevé jusqu'au Prophète -salla Allahou 3alayhi wa sallam.

Le mot '3aynan mou3inan', c'est-à-dire que Zamzam aurait coulé en surface de la terre.

La phrase 'la takhafou al dhay3a' signifie la perte.

Le mot 'roufqa' signifie un groupe mélangé qu'il soit en voyage ou non.

Le mot '3aifan' qui est l'oiseau qui tourne autour de l'eau et qui ne s'en éloigne pas. 

Le 'jariyan', signifie le messager ou bien le mandaté ou bien l'employé. Il a été nommé ainsi car il prend la place de celui qu'il l'a envoyé ou mandaté, ou bien parce qu'il se dépêche d'en finir avec sa mission.

Le mot 'alfa' signifie trouver.

La phrase 'wa hiya touhibbou al ouns' signifie qu'elle aime la compagnie et n'aime pas la solitude. Le mot peut se lire aussi 'ins' ou lieu de 'ouns' et cela signifie qu'elle aime ses semblables.

Le mot 'anfasahoum' signifie qu'ils l'appréciaient énormément et voulait lui épouser une de leur femme.

L'expression 'youtali3 tarikatahou' signifie qu'il désire savoir la situation de ce qu'il a laissé.

La phrase 'kharaja yanbaghi lana' signifie qu'il cherche de la nourriture.

L'expression 'bas de porte' ou en arabe '3atabatou babik', est une métaphore qui signifie la femme. Elle a été appelée ainsi car elle garde et préserve la porte et ce qui se trouve à l'intérieur de la maison, et aussi car l'endroit des rapports charnels.

La phrase 'yabri nablan', signifie la flèche avant qu'on ne lui mette sa plume et sa  pointe. Il s'agit ici de la flèche arabe.

La phrase 'et agit comme un père avec son fils et un fils avec son père', c'est-à-dire qu'ils se sont entrelacés, serrés la main, embrassés, etc.

La phrase ' il apporta cette pierre' qui est connu comme étant le 'mausolée des empreintes des pieds d'Ibrahim'.

 

 


1    Cf. Fath al Bari de Ibn Hajar al 3asqalani, 6/400-406.

Add comment

Security code
Refresh