Episode (6)

Section 4: la caractéristique de l’eau de l’homme et de la femme, et exposition de leur influence dans création de l'embryon, et les similitudes, et le masculin et le féminin.

1 – Hadith de Oum Souleym qui raconte qu’elle questionna le Prophète d'Allah - paix soit sur lui - au sujet de la femme qui voit ce que voit l’homme dans son rêve?

Le Messager d'Allah - paix soit sur lui- lui dit: «Si la femme voit cela qu’elle se lave»

Oum Souleym dit : je fus gênée de cela. Et de reprendre: et c’est possible?

Le Prophète d'Allah - paix soit sur lui - : «Oui, sinon d’où vient la ressemblance ? Le liquide de l’homme est épais et blanc, celui de la femme est mince et jaune, de celui des deux qui prend le dessus viendra la ressemblance »(1).

Cette question d’Oum Souleym a été rapportée par d'autres parmi lesquels: Anas, Oum Salamah, ‘Aicha, le fils d'Omar, et on a rapporté quelque chose de similaire mais abrégée de Khawla bint Hakim.

Dans cette section, également  d’après Anas, et Thawban, Ibn Abbas, Ibn Massoud, et certains compagnons du Prophète - paix soit sur lui – qui ne sont pas nommés -.

Quant au hadith d’Oum Souleym, il a plusieurs chaines de transmission remontant à elle:

La première: Said ibn Abi ‘Orouba, d’après Qatada, d'après Anas d’après elle.

Rapporté par: Mouslim (2) Nasaai (3), Ibn Majah (4), Ibn Abi Shaybah (5)  Ahmed (6), Abu Ya’la (7), et Abou’ Awana (8), Ibn Hiban (9), et El bayhaqui ( 10), tous de chaines de transmission d’apres Said ibn Abi Abi ‘Orouba, …, comme elle, sauf que certains des narrateurs l’ont fait d’après Abi ‘Orouba et l’ont attribué au Mousnad d’Anas

Nawawi a dit dans le « Majmou’ » : « on peut allier les differentes versions en disant qu’Anas, ‘Aicha et Oum Salamah ont assisté à l'histoire» (11)

El Haafiz l’a repris dans al-Fath en disant : «Il semble qu’Anas n'ait pas assisté à l'histoire, mais l’a entendu de sa mère Oum souleym" (12).

Cependant, il est venu d'autres manières d’après Anas dans son Musnad (13), alors peut-être qu’il a cité sa mère  et peut-être qu'il ne l'a pas citée, Dieu sait mieux

La deuxième: Ce qu’a rapporté, de manière résumée, Ahmad, d’après ibn Namir, d’après Mohammad ibn ‘Amr, d'après Abu Salamah, d’après elle (14).

Et Mohamed ibn ‘Amr est ibn ‘Alqamah, (véridique, il commet des erreurs ) (15).

Abdulaziz ibn Rafi’ l’a suivi d’après Abou Salama, rapporté par Tabarani (16), et Abdul Aziz ibn Rafi’ (digne de confiance) (17).

La troisième: Ce qu’a également rapporté Ahmad d’après Abou Moughira, qui a dit: El Awzai a dit : Ishaq ibn Abdullah ibn Abi Talha El Ansari m’a racontee d’apres sa grand-mère Oum Souleym qui a dit qu’elle était à proximité D’Oum Salamah, épouse du Prophète - paix soit sur lui -. Elle entrait chez elle et le Prophète - paix soit sur lui - entra .... il n’est aucunement fait mention du liquide des hommes et des femmes. Il y a : Oumm Salamah dit: les femmes ont un liquide? Il dit: «Oui, sinon comment l’enfant leur ressemblerait ! Elles ne sont que les sœurs des hommes »(18).

El Haythami a dit: "Rapporté par Ahmad et il se trouve dans l’Authentique de manière abrégée. De plus, Isaac n'a jamais entendu quoi que ce soit d’Oumm Souleym." (19).

Et Abu Hatim a dit : - alors qu’on l’interrogeait sur ce hadith - "Issac ibn Abdullah ibn Abi Talha, d’apres Oumm Saleym, Moursal" (20). Et ce faisant, elle est discontinue.

Darimi l’a rapporté (21), et Abou ‘Awana (22), avec une chaine de transmission d’après Mohammed ibn khathir, d’après El Awzai, d’après lui, d’après Anas, comme lui.

Et Mohammed ibn Kathir c’est Ibn Abi ‘Ata Atthakafi, (veridique, beaucoup d’erreurs) (23).

Toutefois, ‘Ikrima ibn ‘Ammar l’a suivi, d’après Isaac ibn Abi Talha, d’après Anas, rapporté par Mouslim (24), et Abou Awana (25), tous eux d’après la chaine de ‘Ikrima … .

Mais il a dit: Oumm Souleym vint voir le Messager d'Allah - paix soit sur lui – - Aicha était avec lui – et lui dit  ..., et il n'y a pas la phrase: «Elles ne sont que les sœurs des hommes».

Mais elle est corroborée par le hadith de ‘Aicha qui vient:

La quatrième: Ce que Tabarani a rapporté, d’apres Ahmed ibn Abdul Wahab ibn nadjda El Houti, d’après son père, d’après Ismail ibn Ayyash, d’après ‘Abdulaziz ibn [‘Oubayd] (26) Allah, d’après Hakim ibn Hakim (27) ibn Abbad ibn Hanif, d’après Abou Oumaama ibn Sahl ibn Hanif, d’après elle, semblable au hadith de Salamah à venir sauf que celui-là est long.

Et Abdulaziz ibn Obeyd Allah ibn Suhaib al-Himsi, El Hafidh a dit de lui : (faible, personne, exceptée Ismail ibn Ayyash, n’a rapporté de lui.) (28).

Et Ismail ibn Ayyash, (véridique dans ce qu’il rapporte de son propre peuple, mais il confond quand il rapporte d’autres) (29), le texte du hadith est authentique, rapporté notamment par Mouslim, comme cité précédemment.

---------------------------------------------------------------------------

)1( La Médecine prophétique et la science moderne (3/370(.

 (2) Sahih Mouslim-Livre des menstrues – Chapitre ; l’obligation pour la femme de se laver quand son liquide sort  le sperme  (1/251 h (...) / 33).

 (3) Le Mousnad (6/92), dans lequel il y a (Yahya Ibn Zakaria) mais c’est une erreur, ainsi que Masafi’ a été changee en (Nafi) et  de manière à la conquête aussi (1/388(.

 (4) Mousnad d’Abou Awana  (1/293).

 (5) les sources problématiques (3/276).

)6( Les grandes Sounanes  (1/168) et (10/265).

 )7 ( Sahih Muslim (1/251 H 314).

 )8 ( Sounanes d’Abou Daoud - Livre de la purification – Chapitre : de la femme qui voit ce que voit l’homme (1 / 162-164 H 237)

 (9) Sounanes de Nasaai  - Livre de la purification – Chapitre : du lavage de la femme qui voit ce que voit l’homme dans son rêve (1/112 0,113 H 196).

 (10) Sounanes de Darimi (1/165).

 (11) Mousnad d’Abi Awana  (1/292(.

 (12) l’Excellence (2/241 0,242 h 1163) et chez lui: (Zouhri d’apres ‘Orwa d’après l'épouse du Prophète) qu’il n’a pas nommée, et c’est Aisha.

 (13) Les grandes Sounanes  (1/168(.

(14) Le Mouwatta (1/51 h 84(.

 )15(  Et-Tamhid (8/333(.

)16(  Mousanaf de ‘Abdul Razak (1/283 H 1092) Ainsi rapporté par Abdul Razak comme l’a mentionné Ibn'Abd al-Barr, dans « EtTamhid » (8/334). Pas comme El A’dhami a déclaré: "Peut-être que le copiste a omis ‘Orwa."

 )17) Sounanes d’Abou Daoud (1/161 0,162 H 236).

 (18(  Sounanes de Tirmidhi – Livre de la purification – Chapitre : de celui qui se réveille et voit de l’humidité, sans mentionner de rêve érotique (1/189 0,190 h 113), et d’après lui, celle qui pose la question est (Oum Salamah), mais il semble plutôt que c’était Oum Souleym comme chez Abou Daoud, car Oum Salamah avait  nié le rêve érotique de la femme, quand Oum Souleym a posé la question à ce sujet.

 (19) Mousnad (6/256).

 (20) Les grandes Sounanes  (1/168).

 (21) Takrib Attahdhib  (p. 314).

 (22) Voir El-Fath (1/388).

 (23) Voir  “EtTamhid” (8/336).

 (24) Voir Sounanes d’Abi Daoud (1/165).

 (25) ça a été altéré dans El Fath en (Nafi), alors que c’est: (Mousafi’) qui est Ibn Abdullah El Hadjbi comme nous l’avons indiqué précédemment.

 (26) Fath El-Bari (1/388).

 (27) Ibid (8/336).

 (28) Explication de Mouslim (3/222).

(29) Fath El-Bari (1/388).

 

 

 

 

Add comment

Security code
Refresh