Episode (8)

Section 4: Description du liquide masculin, et féminin, et explication de leur impact dans la création du fœtus, la ressemblance, et la masculinité et la féminité. (3).

4Quant au hadith de ‘Aicha: une femme a dit au Messager d'Allah - paix soit sur lui -: la femme doivent-elles se laver quand elle fait un rêve érotique et voit l'eau? Il dit: «Oui » Aicha a dit: que tes mains se perdent et soient transpercées (1). Elle a dit: Le Messager d'Allah - paix soit sur lui -: « Laisse la, et la ressemblance ne vient-elle pas uniquement  de cela ; quand son liquide prend le pas sur celui de l'homme de l'eau, l’enfant ressemblera à ses oncles maternelles ; et si le liquide de l’homme prend le dessus sur le sien, le garçon ressemblera à ses oncles paternels (*).

Ce Hadith a deux chaines de transmission:

La première: ‘Urwa ibn al-Zoubayr, et a ses deux chaines de transmission:

A – Mousafi’ ibn Abdullah El hadjbi: Rapporté par Mouslim (2) – et les termes sont de lui - et Ahmed (3),  Abou ‘Awana (4),  Tahawy (5), et El Bayhaqui (6). Tous de chaines de transmission d’après Yahya ibn Zakariya ibn Abi Zaida, d’après son père, d’après Mous’ab ibn Shaybah, d’apres lui,....

Zourhi: Rapporté également par Mouslim (7) Abou Dawoud (8) En Nassai (9), Darimi (10), et Abou Awana (11), et Ibn Hiban (12), et El Bayhaqui (13), tous de chaines de transmission d’après lui, … , sauf qu’il a nommé celle qui a questionné, et c’est Oumm Souleym, et il n’a pas mentionné pas le fait que le liquide de l’homme prenne le dessus, ni celui de la femme.

Rapporté par Malik d’après Zourhi, d’après Urwa, que Oum Souleym (14), et il n'a pas mentionné ‘Aicha.

Ibn 'Abd al-Barr a dit: «Tous ceux qui ont rapporté ce hadith sur le propriétaire, personne, à ma connaissance, n'a mentionné « d’après Aicha », sauf Ibn Abi El Wazir, et Abdullah bin Nafi’" (15), puis il a cité la chaine de transmission d’après les deux.

Raconté et Abdul Razak, d’après Ma’mar, d’après Zouhri, d’après Aicha (16), et il n’a pas mentionné ‘Orwa, et il y a une interruption évidente.

La deuxième : El Qasim ibn Muhammad d’après elle, elle a dit, on a demandé au Messager d'Allah - paix soit sur lui - l'homme trouve de la moiteur et ne se rappelle pas avoir fait un rêve érotique ? Il dit: (il doit se laver), et à propos de l'homme qui fait un rêve érotique mais ne se trouve pas mouillé ? Il  dit: (il n’a pas à se laver). Oum Souleym dit : la femme qui voit cela, doit elle se laver? Il dit: (Oui, les femmes ne sont que les sœurs des hommes).

Rapporté par Abou Dawoud (17) – et les termes sont de lui - et Tirmidhi (18) et Ahmed (19), et par El Bayhaqi (20), tous d’apres des chaines de transmission d’après Hammad ibn Khalid Al Khayat, d’après Abdullah ibn Omar Al ‘Amri, d’après ‘Obaidullah ibn Omar, d’après Qasim bin Mohammed, … .

Dans sa chaine de transmission il y a Abdullah ibn Omar  (faible) (21).

Et la phrase: (les femmes ne sont que les sœurs des hommes), est renforcée par la troisième chaine de transmission du hadith de Oum Souleym.

Certains savants du hadith pensent que le hadith de Aicha est en fait celui d’Oum Salamah.

Le Hafidh Ibn Hajar a dit dans El-Fath: "Le Cadi ‘Iyyad a rapporté des gens du hadith, que ce qui est juste, c'est que l'histoire a eu lieu avec Oum Salamah, pas Aicha. Et cela implique de donner la prépondérance à la version Hicham, et c’est apparemment ce qu’a fait Boukhari" (22), puis il a dit: "Toutefois Ibn 'Abd al-Barr  a rapporté de Edhouhli qu’il a authentifié les deux versions (23), et Abu Daoud a indiqué que la version de Zouhri est forte (24), parce [Mousafi’] (25) Ibn Abdullah, l’a suivi d’après ‘Orwa, d’après Aicha "(26).

Ibn 'Abd al-Barr a dit: "Le hadith, chez les savants du hadith, est authentique de Ibn Chihab d’après ‘Ourwa d’après Aicha" (27).

Donc le renforcement d’Abou Daoud, Adhouhli et Ibn'Abd El-Barr du hadith de Aicha, ajouté au fait que Mouslim l’a mis dans son recueil, a fait que le Hafidh a approuvé la conciliation de Nawawi entre les deux hadiths par le fait qu’ : «il est possible que Aicha et Oum Salamah l’aient  toutes les deux contredite, bien que les gens du hadith disent : l’authentique ici c’est que c’est Oum Salamah, pas Aicha "(28).

En effet, Il a dit: « C’est une bonne conciliation, car il n’est pas impossible qu’Oum Salamah et Aicha aient été présentes en même temps chez le Prophète - paix soit sur lui-«    (29), et Dieu sait mieux.

1- Nawawi a dit à propos de (Alat): "C’est avec une Damah sur le Hamza et une Fatha sur le lam accentué, et une Soukoune sur le Ta, c’est  la bonne version ; et sa signification : la alta, qui est la lance, l’a atteint », Explication de Nawawi (3/225).

2- Ibn El Athir a dit : (Alat): «C’est-à-dire : elle a crié en raison de l’effet de la gravité de ce discours, et il a été rapportee avec une damah sur le Hamza, en mettant l'accent (tachdid) c’est-à-dire : elle a plantée avec une Alah qui est le fer de lance large lame. Et c’est peu probable parce que ça ne correspond pas au terme du hadith." Fin (1/21 0,62). Et ce avec quoi sont venues les versions a la prépondérance.

1.(*) La Médecine prophétique et la science moderne (3/370).

2. Sahih Mouslim-Livre des menstrues – Chapitre ; l’obligation pour la femme de se laver quand son liquide sort  le sperme  (1/251 h (...) / 33).

3. Le Mousnad (6/92), dans lequel il y a (Yahya Ibn Zakaria) mais c’est une erreur, ainsi que Masafi’ a été changee en (Nafi) et  de manière à la conquête aussi (1/388).

4.Mousnad d’Abou Awana  (1/293).

5. les sources problématiques (3/276).

6.Les grandes Sounanes  (1/168) et (10/265).

7.Sahih Muslim (1/251 H 314).

8.  Sounanes d’Abou Daoud - Livre de la purification – Chapitre : de la femme qui voit ce que voit l’homme (1 / 162-164 H 237).

9. Sounanes de Nasaai  - Livre de la purification – Chapitre : du lavage de la femme qui voit ce que voit l’homme dans son rêve (1/112 0,113 H 196).

10. Sounanes de Darimi (1/165).

11. Mousnad d’Abi Awana  (1/292).

12. l’Excellence (2/241 0,242 h 1163) et chez lui: (Zouhri d’apres ‘Orwa d’après l'épouse du Prophète) qu’il n’a pas nommée, et c’est Aisha.

13.  Les grandes Sounanes  (1/168).

 14. Le Mouwatta (1/51 h 84).

15. Et-Tamhid (8/333).

16. Mousanaf de ‘Abdul Razak (1/283 H 1092) Ainsi rapporté par Abdul Razak comme l’a mentionné Ibn'Abd al-Barr, dans « EtTamhid » (8/334). Pas comme El A’dhami a déclaré: "Peut-être que le copiste a omis ‘Orwa."

17. Sounanes d’Abou Daoud (1/161 0,162 H 236).

18. Sounanes de Tirmidhi – Livre de la purification – Chapitre : de celui qui se réveille et voit de l’humidité, sans mentionner de rêve érotique (1/189 0,190 h 113), et d’après lui, celle qui pose la question est (Oum Salamah), mais il semble plutôt que c’était Oum Souleym comme chez Abou Daoud, car Oum Salamah avait  nié le rêve érotique de la femme, quand Oum Souleym a posé la question à ce sujet.

19. Mousnad (6/256).

20. Les grandes Sounanes  (1/168).

21. Takrib Attahdhib  (p. 314).

22. Voir El-Fath (1/388).

23. Voir  “EtTamhid” (8/336).

24. Voir Sounanes d’Abi Daoud (1/165).

25. ça a été altéré dans El Fath en (Nafi), alors que c’est: (Mousafi’) qui est Ibn Abdullah El Hadjbi comme nous l’avons indiqué précédemment.

26. Fath El-Bari (1/388).

27. Ibid (8/336).

28. Explication de Mouslim (3/222).

 

29. Fath El-Bari (1/388).

Add comment

Security code
Refresh