فضائل أم المؤمنين عائشة- رضي الله عنها-

Les bienfaits et les vertus de Aicha la mère des croyants

- que Dieu soit satisfait d’elle –

L’orateur : cheikh Oussama Ben Abdallah Ben Kheiat.

Les éléments du discours :

1- La maitrise de soi contre la méchanceté envers les créatures sublimes.

2-La transgression des sahaba «  les compagnons du prophète » est le plus grand mal contre les croyants.

3-Faire du mal à Aicha est une méchanceté contre le prophète lui-même.

4- Quelques vertus de "Aicha".

5- Les droits qu’a le prophète – que la paix soi sur lui- sur sa nation.

Le premier discours:

Louange à Allah qui nous guide au bon chemin, je le remercie loué soit-il pour ses grâces et ses vertus. Et je témoigne qu’il n’y a dieu qu’Allah seul et qu’il n’a pas de partenaire, il est le vrai dieu, comme je témoigne que notre maitre et prophète Mohamed le serviteur et le messager d’Allah est l’imam des pieux et le tout dernier des prophètes. Allah, que ta prière soit sur ton serviteur et ton messager Mohamed, sa famille et ses nobles amis, et ceux qui l’ont suivis et tous ceux qui suivront leur chemin  jusqu’au jour du dernier jugement.

Ensuite : craignez dieu, serviteurs de dieu, et souvenez-vous de ce que vous allez dire en sa présence : « [88] au jour où ni richesses ni enfants ne seront d’aucune utilité, [89] sauf pour celui qui viendra à Dieu avec un cœur sain !» (sourate des poètes  "elchouaraa ").

Oh ! Musulmans : retenir soi de faire du mal aux autres, se tenir loin  des représailles, et priver soi des offenses est une éthique suprême et une finalité pour les sages qui savent que la conséquence du malfaisance n’est autre que le péché qui pèse sur celui qui le porte et le couvrira de honte et d’infamie le jour du dernier jugement. Comme dit Dieu  -exalté soit-il - « Ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité se chargent d’une infamie et commettent un grave péché. » sourate des coalisés ‘ "al-ahzab ". ) )

Il n’y a aucun doute que la plus grande méchanceté, le plus grand péché que les croyants et les croyantes peuvent commettre est  celui contre ceux que dieu a choisit pour faire triompher sa religion, accompagner son prophète, sauvegarder son livre saint, défendre ses biens, et annoncer son message, membres de sa famille sublime et ses amis vénérables et ses épouses les mères des croyants – que Dieu soit satisfait d’elles toutes- ce mal continu a pris  maintes formes que ce soit dans le passé ou à nos jours. Mais aujourd’hui il a atteint ses limites, en touchant à la réputation de l’honnête file d’ Abi Bakr Alssiddik, mère des croyants et la bien aimé du messager d’Allah -  paix et salut du dieu soit sur lui- Aicha fille d’Abi Bakr- que dieu soit satisfait d’elle et de son père- en ignorant l’avertissement du prophète dans son hadith à "Oum Salama" – que dieu soit satisfait d’elle- quand elle lui dit – paix et salut soit sur lui- : « les gens t’apportent des cadeaux le jour de aicha, dite leur de tourner avec vous où que tu tourne. « Oum Salma, répondit il, ne dis rien contre Aicha. Elle est la seule femme dans le lit de laquelle, j'ai reçu une Révélation. »

Comment voulez-vous que son offense ne soit une offense pour le messager de dieu

 – paix et salut soit sur lui- comme elle était sa bien aimé ?!

En plus, dans le hadith rapporté par "Elboukhari" et" Mouslim" dans leur authentique, "Amrou Ibn Elass" – que dieu soit satisfait de lui- dit qu’il a demandé au prophète – paix et salut soient sur lui- : «  Qui aimé vous le plus ? » il lui répondit : « Aicha », et parmi les hommes ?? lui demanda-t-il, il lui répondit : «  son père à Aicha ». Et cela l’honore suffisamment.

Comme elle fut celle qu’Allah  choisit pour épouser le prophète – paix et salut soient sur lui-  Rapporté par le hadith des deux cheikhs dans leur authentique "Aicha" – que dieu soit satisfait d’elle- dit que le prophète – paix et salut soient sur lui- lui dit : «  je t’ai vu dans mes rêves trois fois, l’ange t’apporta dans une couverture de soie, en disant : « c’est ta femme, je découvre ton visage et je te vois, je me dit : « si c’est d’Allah, que dieu le réalise », et les rêves des prophètes sont une révélation sans doute. 

Et elle est son épouse dans la vie et dans l’au delà, rapporté dans le hadith de "Tirmidhi" dans sa collecte elle dit – que dieu soit satisfait d’elle- que "Gabriel" s’est présenté en son image couvert de soie verte au prophète – paix et salut soient sur lui- en disant : «  celle-ci est ton épouse dans la vie et dans l’au delà ».

Et dans «  Moustadrak Elhakim » et dans une bonne version, elle dit  - que dieu soit satisfait d’elle- qu’elle demandé au messager d’Allah – que salut soit sur lui- :

 « O ! Messager d’Allah, qui sera parmi tes épouses dans le paradis ? » Il lui répondit : « tu sera l’une d’elles ».

Le prophète – paix et salut soient sur lui-  lui transmet le salut de Gabriel – que salut soit sur lui- et cela dans le hadith rapporté par les deux cheikhs dans leur authentique, elle dit – que dieu soit satisfait d’elle- le messager d’Allah – paix et salut soient sur lui- dit :

 « O ! Aicha, c’est Gabriel et il te salut »  elle répondit :  - que salut et paix soient sur lui-: «tu vois ce qu’on ne peut pas voir ».

Il lui fit éloge – paix et salut soient sur lui- en disant : « Parmi les hommes, beaucoup ont atteint la perfection, mais parmi les femmes, Marie fille d'Imran et Assya femme de pharaon, sont les seuls exemples. Aisha à la même supériorité sur les femmes qu’a le tharid sur les autres plats. » ( Rapporté par "El-boukhari" et "Mouslim" dans leur authentique )

Le prophète – paix et salut soient sur lui - l’aimait et l’estimait énormément, il l’aidait à se distraire, elle raconta dans les deux authentiques – que dieu soit satisfait d’elle- que le messager d’Allah se tenait à ma porte pour que je puisse voir les habachis jouer à la lance dans la mosquée, il me couvrait avec sa tenue pour que je suis leur jeux, et il se tenait debout jusqu’à mon départ, et dans une autre version : jusqu’à ce que je m’ennuie. Et dans une version de Nissai : « je n’aimais pas les voir mais je voulais que les femmes sachent combien il m’estimait et me valorisait ».

Il a été de sa bénédiction à cette nation – que dieu soit satisfait d’elle – qu’elle fut la cause de l’existence de la révélation du « tayamoum », dans les deux authentique, "Aicha" – que dieu soit satisfait d’elle – dit : « on a voyagé avec le messager d’Allah – paix soit sur lui– en plein désert à « dhat eldjaych » j’ai perdu mon collier, alors le prophète donna l’ordre de s’arrêter pour le chercher, il n’y avait pas d’eau à l’endroit.

Les gens sont allé se plaindre à "Abi Bakr" – bénédiction du dieu soit sur lui en disant : « viens voir ce qu’Aicha a fait ? Elle a fait camper le prophète et les gens là où n’y a pas d’eau », quand il est venu me reprocher cela, il m’a dit ce que dieu a voulu qu’il me dise, et il m’a piqué avec sa main dans la taille. Ainsi, je n’ai pas bougé de ma place pour ne pas réveiller le prophète qui dormait sur mes genoux jusqu’au matin, quand il s’éveilla, il ne trouva pas d’eau, dieu révéla le verset du « tayamoum ».

" Ousseid Ibn Houdheir" dit : « ce n’est pas votre première bénédiction famille d’Abou Bakr ». Elle continue : « alors on a envoyé notre chameau, et la surprise le collier était au dessous de lui ».

Et dans une version de l’imam "Ahmad" dans son livre " El – Mousnad"  elle dit : « mon père me dit après la permission du "tayamoum", je jure que je ne savais pas que tu étais béni ma fille, et que dieu a voulu bénir les musulmans à cause de toi ».

Et elle était polie et généreuse – que dieu soit satisfait d’elle- elle était l’idéal et l’exemple pour les musulmans. Dans une histoire contait par "Ouroua Ibn Zoubeir", il dit que "Mouaouia" – que dieu l’agrée lui envoya 100 milles dirham, il jure qu’elle la distribue sur les pauvres, sa servante lui dit : «  vous auriez pu garder un dirham pour acheter de la viande », elle répondit : « t’aurez dû me rappeler ».

Et "Attaa Ibn Rabah" raconte que "Mouaouia" envoya à "Aicha" – que dieu l’agrée- un collier qui vaut cent milles, qu’elle le divisa entre les mères des croyants.

Parmi ses qualité – que dieu soit satisfait d’elle – la modestie, elle craignait les louanges et les compliments, dans l’authentique d’Elboukhari, il dit qu’ibn Abass

 – que dieu l’agrée - a demandé de voir Aicha lorsqu’elle était mourante, elle dit : « je crains qu’il me fait des louanges » on lui répondit qu’il était le cousin du prophète

 – paix soit sur lui- et l’un des renommés des musulmans. Elle lui permit. Alors il lui dit : « comment tu te trouve ? » elle répondit : « bien si je crains Allah ». 

 il dit – que dieu soit satisfait de lui – «  vous allez bien si dieu le veut, l’épouse du messager d’Allah – paix soit sur lui-, la seule vierge, et la révélation t’a fait justice » quand "Zoubeir" arriva, elle lui dit : « "Ibn Abbass" est venu me voir et m’a fait l’éloge, j’aurais aimé être oublié ».

Ainsi  sa vie – que dieu l’agrée- était béni. Toute la science qu’elle a rapporté sur le messager d’Allah – paix et salut soient sur lui- , et les règles de la charea ( religion) que les gens ont appris d’elle – que dieu soit satisfait d’elle- et plus, elle dit : «  le messager de dieu – paix et salut soient sur lui - est mort chez moi, sur mon lit, et entre mes mains »,quand son frère "Abd Arahmane" entra avec un "sewak" humide, le prophète – paix et salut soient sur lui- le regarda, j’ai pensé qu’il le voulait , alors je l’ai pris et je l’ai mâché ensuite je l’ai nettoyé et je lui ai donné, alors il s’est brossé proprement avec. Ensuite il me le passa, j’ai commencé à réciter une imploration que Gabriel invoquait, et lui aussi louer dieu ainsi pendant sa maladie. Il lève les yeux au ciel et dit : « avec le compagnon le plus haut », et rendit son dernier soupir. Louanges à Allah qui a réuni ma salive et la sienne au dernier jour de sa vie. Rapporté par l’imam "Ahmad" dans son libre "Mousnad" avec une version bonne.

Elle était une femme douée de qualités et de valeurs, ce qui explique sa célébrité et sa réputation et son mérite – que dieu l’agrée- d’être la mère des croyants, et de recevoir le soutien de dieu, et son acquittement, et crainte d’offenser le messager de dieu – paix et salut soient sur lui-  le bon dieu menaça ceux qui ont menti et fabriqué les fausses accusations contre elle du grand péché, il dit - exalté soit-Il- : « Et il en est parmi eux qui critiquent le Prophète en disant : «Il écoute tout ce qu’on lui raconte !» Réponds-leur : «Il est, en effet, tout oreilles, mais pour votre bien. Il croit en Dieu et fait confiance aux croyants ; il est une miséricorde pour ceux d’entre vous qui ont la foi. Mais à ceux qui lui causent du tort est réservé un terrible châtiment.»   ( Verset 61 de la sourate du repentir « el Taouba ».)

Que dieu nous fait profiter de son saint livre et la sunna de son prophète – paix et salut soient sur lui-, cela dit, je prêche dieu exalté soit-Il de me pardonner  et vous et tous les musulmans tout péché, certes Il est l’indulgent et le miséricordieux.

Le deuxième discours:

Louange à Allah, on le remercie, on demande son aide et son pardon, on cherche refuge chez Allah de nous-mêmes et de nos péchés, celui que dieu le guide nulle ne pourra l’égarer, et celui qu’il égare nulle ne pourra le guider. Et je témoigne qu’il n’y a dieu qu’Allah seul, il n’a pas de partenaire, je témoigne que Mohamed  est son serviteur et son messager, O ! Allah, bénédiction et salut soient sur ton serviteur et ton messager Mohamed, sur sa famille et tous ses amis.  

Et après :

O ! Serviteurs d’Allah, parmi les droits du messager – paix et salut soient sur lui- sur sa nation :

Le respect et la vénération pour tous ceux qu’Il respecte et qu’Il vénère, l’amour pour ceux qu’Il aime, car Il n’aime que les bons – paix et salut soient sur lui – comme a dit "Ibn Abbass" – que dieu soit satisfait d’eux- à "Aicha", la mère des croyants – que dieu l’agrée- lorsqu’il entra chez elle quand elle était mourante, il dit : « tu étais la bienaimé du messager d’Allah – que le salut soit sur lui- et il n’aimait que les bons, quand t’a perdu ton collier la nuit de l’abri, le messager d’Allah – salut soit sur lui- se chargea de sa recherche et les gens se retrouvèrent sans eau, Allah envoya la révélation : « utilisez alors de la terre propre ». ( Alnisaa les femmes, verset 43.) Tu  étais la cause de ce permis, ensuite, dieu exalté soit-il révéla ton innocence des sept cieux, ainsi, toute mosquée où le coran est récité ton innocence est annoncé jour et nuit, elle lui dit : « ne dit pas cela, je jure que j’aurai aimé être oublié » rapporté par Elboukhari dans son authentique. Et  je dis ce qu’ "Ousseid IbnElhoudheir" – que dieu soit satisfait de lui- lui a dit, c’était un homme sage, quand il a dit : « Que dieu te récompense,  je jure que dieu a voulu ton bien à travers tous le mal que tu a subit ».

Parmi les conséquences de l’injustice et l’offense qu’elle a subit – que dieu soit satisfait d’elle-  c’est bien la colère et le rejet qui est survenu après l’incident, pour la défendre et la protéger, en évoquant ses qualités, énumérant ses valeurs, étudiant son fikh, et en partageant sa science, cela lui a apporté un bien incontestable 

Alors, craignez Allah, serviteurs d’Allah, et valorisez cette femme honnête et fille d’honnête, la bien aimé du messager – salut soit sur lui- protégez ses droits et les droits des mères des croyants, ceux de la famille du prophète et tous ses amis pour gagner le paradis.

Rappelez- vous tout le temps qu’Allah  - exalté soit-Il-  vous a demandé de prier et saluer le dernier messager : » "Mohamed Ibn Abdallah ", et Il a dit : « Dieu et Ses anges bénissent le Prophète. Ô croyants ! Bénissez-le et appelez sur lui le salut ! » Elahzab, les coalisés verset 56, ) )  

O ! Dieu, prière et salut sur ton serviteur et ton messager Mohamed, satisfaction de ses khalifats et remplaçants : "Abi bakr", "Omar", "Othman", et "Ali", de sa famille et tous ses amis et tous ceux qui l’ont suivi, tous ceux qui les suivront jusqu’au jour du jugement, et celui qui a profité de ton pardon et ta générosité, vous êtes le grand pardonneur.

O ! Dieu, gloire à l’islam et au musulmans, gloire à l’islam et au musulmans,  gloire à l’islam et au musulmans, protège la religion, et détruit ses ennemis, et tous les malfaiteurs et les tyrans, unifie leurs essences et leurs rangs, corrige leurs meneurs, unifie leurs parole dans la vérité, O ! Dieu de l’univers

O ! Dieu, fait triompher ta religion, ton livre saint, et la sunna de ton prophète – paix et salut soient sur lui-  ainsi que tes serviteurs les croyants, les combattants et les sincères.

O ! Dieu, sécurise-nous nos pays, corrige nos imams et nos responsables, soutien notre Imam et notre tuteur, entoure-le par des gens sincères et bons, et guide-le  à Ta satisfaction et Ton amour, O ! Vous l’audient de notre invocation.

O ! Dieu, guide-le, ses adjoints et ses frères au bien de l’islam et des musulmans, et au bien des citoyens et du pays, O ! Vous celui à qui nous reviendront le jour du jugement.

O ! Dieu, fait en sorte que tout finis bien pour nous, et protège-nous de l’infamie dans la vie et la torture dans l’au-delà.

O ! Dieu, protège-nous de vos ennemis et les nôtres, exalté que vous êtes, O ! Allah, protège-nous de vos ennemis et les nôtres, exalté que vous êtes,

O! Allah, protège-nous de vos ennemis et les nôtres, exalté que vous êtes, O ! Allah, affronte les et soit notre refuge de leurs malignités.

O ! Dieu, corrige notre religion qui nous tient, et notre religion par laquelle on vit, et notre vie de l’au-delà qui est notre sort, fait en sorte que notre vie soit pleine de bien, et que la mort soit un repos de tout abus.

O ! Dieu, on se refugie auprès de vous de la disparition de votre grâce, et le détournement de votre bien-être, et votre vengeance soudaine, et tout votre mécontentement.

O ! Dieu, guide-nous à faire du bien,  à délaisser le tort, et aimer les pauvres, pardonne- nous et aie pitié de nous, et si vous décidez une épreuve, faite en sorte que nous mourrons musulmans.

O ! Dieu, guérit nos malades et aie pitié de nos morts.

« Seigneur !nous avons agi injustement envers nous-mêmes. Si Tu ne nous pardonnes pas, et si Tu nous refuses Ta grâce, nous serons à jamais perdus.»  ( Elaaraf, les murailles, verset 23. )

«Seigneur ! Accorde-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans la vie future, et préserve-nous des tourments de l’Enfer !»  ( Elbakara, la vache, verset 201.)

O! Seigneur, prières et salut sur notre prophète "Mohamed", sa famille et tous ses amis

 

 

Add comment

Security code
Refresh