Episode ( 2 )

Le Quatrième hadith

L'interdiction d'uriner dans l'eau stagnante

     "Abou Hourayra" - qu'Allah l'agrée - rapporte que le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - a dit : « Que personne n'urine dans l'eau stagnante qui ne bouge pas puis fasse le ghousl -les grandes ablutions- de cette eau ». ( Rapporté par Al Boukhari et Mouslim )

Dans une version de Mouslim : « que personne ne fasse le ghousl ( lavage )  dans l'eau stagnante alors qu'il est jounoub  ( état d'impureté pour cause d'éjaculation) ».

Ce hadith évoque nombre de questions concernant la pureté de l'eau, et que nous exposerons comme suit :

-     Premier enseignement : sa - paix et salut sur lui - : «  Que personne n'urine », cette tournure de phrase signifie l'interdiction.

Sa parole : « qui ne bouge pas » explique le mot 'stagnante' et c'est l'eau qui ne bouge pas de sa place, comme les points d'eau dans le désert, ou autres. Certains ont dit qu'il a précisé qui ne bouge pas afin de la différencier de l'eau stagnante dont une partie bouge.

-      Deuxième enseignement : dans ce hadith le Prophète - paix et salut sur lui - a interdit d'uriner dans l'eau stagnante et autre. Ce jugement répond à une grande sagesse, car il évite que l'eau ne devienne impure, puis devienne contaminée, et les maladies qui en découlent et qui se propagent entre les gens s'ils l'utilisent.

-     Troisième enseignement : on déduit de ce hadith qu'il est aussi interdit de faire le ghousl dans l'eau stagnante en s'immersant complètement ou partiellement.

-     Quatrième enseignement : en comprend des points précédents qu'il est permis de faire le ghousl ( lavage de son corps ) dans l'eau courante comme les fleuves, les mers, etc, et même s'il s'immersent complètement. De même, il est permis d'uriner dans les eaux courantes car cela ne laisse aucune trace impure, mais le mieux est d'éviter un tel comportement car il est contraire au bon comportement requis par l'Islam dans la façon de faire ses besoins.

-     Cinquième enseignement : est-ce que l'interdit de faire le ghousl dans cette eau est une interdiction formelle et donc il n'est pas permis de faire le ghousl de cette eau, ou bien détestable seulement et au quel cas s'il fait le ghousl il est accepté mais c'est détestable ?

     Les savants ont divergé à ce sujet. Certains ont estimé qu'il  é tait détestable comme les suiveurs de l'école "Malik". Les "Hanbalites" et les "Dhahiri" ont estimé qu'il était interdit. D'autres enfin ont dit qu'il était interdit si la quantité d'eau est petite et détestable si la quantité est grande.

     A mon avis, et Allah sait mieux, il est interdit dans tous cas, comme l'ont énoncé les "hanbalites". Par contre les savants se sont accordés pour dire que s'il ya beaucoup d'eau n'est pas pas inclus dans cette interdiction.

-     Sixième enseignement : l'eau dans laquelle il a été urinée, est-elle toujours pure ou bien impure à cause de cette urine ?

La reponse  est : Si la couleur de l'eau, son odeur ou son goût change à cause ce cette urine alors tous les savants considèrent que cette eau est devenue impure, et que la quantité d'eau soit grande ou petite.

     Par contre les savants ont deux avis si l'eau ne change pas que mais la quantité est petite : certains estiment que l'eau reste pure, et c'est l'avis d'un certain nombre de compagnons, les" Malikites" et les "Dhahiria". Ils se sont basés sur le hadith rapporté par "Abi Daoud" et "Al Timirdhi" (qu'il l'a estimé acceptable) dans le Prophète - paix et salut sur lui - a dit : « l'eau est pure et rien ne la souille ». Cet avis est partagé par Cheikh al Islam ( grand savant de la religion islamique ) "ibn Taymiya".

     L'autre avis est celui de la grande majorité des savants, et qui considère que la petite quantité devient impure dès elle est touchée par une souillure, même si l'apparence de l'eau ne change guère, et ils se basent sur ce hadith pour affirmer cela.

Mais l'avis le plus juste -et Allah sait mieux- est celui des premiers, c'est-à-dire que l'eau est pure tant qu'elle ne change pas de couleur, d'odeur ou de goût. Néanmoins il est détestable d'uriner dedans -comme nous l'avons dit auparavant.

-     Septième enseignement : certains savants ont déduit de ce hadith qu'il est interdit de faire tout ce qui nuit aux autres, ou souille leur eau, ou leur fait détester leur nourriture. L'Islam est une religion de purification et de propreté.

 

 

 

Add comment

Security code
Refresh