Episode ( 2 )

الحلقة (2) التمسك بالسنة دين (1-2)

adhérer à la Sunna c'est un Religion ( 2 – 1 )

     Etant donné l'étendu de la sounna, s'y accrocher revient à s'accrocher à la religion, qu'il s'agisse du plus important ou moins important, car tout relève de la nécessité de suivre la sounna.

     Allah -  le Très Haut -  dit : « Dis: «Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.» (Aali 3imran -la famille de 3imran- verset 31)

     Et Allah - le Très Haut- dit : « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.» ( Al Ahzab -les coalisés- verset 21).

"Al Ghazali" a dit : « sache que la clé du bonheur passe par l'imitation de la sounna, et le suivi du Messager d'Allah - que Dieu le bénisse et le salut - dans toutes les situations, dans ses mouvements et ses repos, et même dans sa manière de manger, de se réveiller, de dormir et de parler. Je ne dis pas qu'il faille seulement le suivre dans les adorations car il n'y a pas d'intérêt à chercher autre que la sounna en ce qui les concerne, mais le suivre dans ses habitudes, car c'est ainsi que l'imitation totale aura lieu. » Allah dit : « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.» ( Aali 3imran -la famille de 3imran- verset 31) et Il dit : « Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en » (Al Hashr -l'exode- verset 7)1.

     Après cela, une personne douée de sens peut-elle lésiner sur le suivi de la sounna en disant que ceci fait partie des habitudes et donc qu'il n'est pas nécessaire de la faire ?

     Nous savons que parmi les sounnas du Prophètes - que Dieu le bénisse et le salut - certaines sont très recommandées que le Prophète - que Dieu le bénisse et le salut - faisait énormément, et d'autres moins recommandées qu'il faisait de temps à autre.

     Certaines sounnas ont une grande importance et récompense comme le fait de prier les prières obligatoires en groupe, et d'autres moins importantes  comme le fait de manger avec la main droite, etc, qui sont des détails de la vie journalière du Messager d'Allah - que Dieu le bénisse et le salut -

     Des individus ont estimé que s'attacher à ces petits détails de la sounna relevait de l'extrémisme sans justification et qu'il empêchait les cerveaux humains de s'émanciper, car ils n'ont pas compris l'intérêt de manger avec la main droite au lieu de la gauche. D'autant plus que ce qu'ils appelent 'être civilisé' leur enseigne qu'il faut tenir la fourchette avec la main gauche et le couteau avec la main droite.

     Ils ont donc soumis à leur intellect toutes choses, y compris les choses religieuses et ce qu'elles comportent comme jurisprudence et le comportement. Dans le même temps ils acquiescent qu'il y a des choses que le cerveau ne peut encore appréhender ou bien que chaque pensée est influencée par l'environement, la culture dans laquelle elle évolue ainsi que la religion qu'elle adopte.

     Il est à craindre pour celui qui s'en remet à son intellect dans toute chose qu'il ne s'égare concernant le dogme -3aqida- car celui-ci ne peut être le fruit de la réflexion car il ne dépend pas de l'environement ou de la culture, mais il est supérieur à tout cela.

     Compte tenu de cette réalité et par respect de l'Islam pour l'intellect humain, elle a donné la liberté d'accepter l'Islam ou la refuser, en se basant sur la conviction intellectuelle et du cœur, autrement dit la soumission. Allah dit : « . Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement » (Al Baqara -la vache- verset 256).

     Il incombe au musulman après avoir accepté l'Islam comme religion de se plier à ses commandements, qu'il les comprenne ou non, car ceci est forcément en accord avec l'intellect. Comment pourrait-il en être autrement alors qu'ils proviennent d'Allah le Connaisseur, le Sage ? Il a décrété tout ce qui est bénéfique pour le serviteur alors pourquoi ce dernier remet-il en question certains aspects de la religion en pretextant qu'elles sont pas conformes à l'intellect ou inutiles, alors qu'elles viennent d'Allah ou de son Messager - que Dieu le bénisse et le salut - qui ne parle pas avec ses passions ?

     Mais si nous nous soumettons à la sounna du Prophète - que Dieu le bénisse et le salut -  et la mettons en application, qu'il s'agisse des obligations ou non, nous en récolterons les fruits car l'Islam provient d'Allah et en aucun cas cela ne contredit l'intellect ou la nature humaine qu'Allah a aussi crée.

     Réflechissons un instant sur l'intérêt de suivre la sounna du Prophète  - que Dieu le bénisse et le salut -, et surtout celle qu'il nous est permis de faire ou pas, qu'elle soit grande ou petite. Je rejoins l'opinion de certains chercheurs qui ont évoqué trois intérêts et raisons de s'accrocher à la sounna 2:

La première raison :

     « L'individu s'entraine de façon organisée à toujours vivre consciemment intérieurement, à l'extrême vigilance et au contrôle de soi ».

     Allah a privilégié l'humain aux autres créatures par le libre choix, mais il se peut que cette volonté s'efface si la personne cède son âme aux habitudes et aux actes irréfléchis et inconscients. « Les actes et les habitudes inconscients sont un pavé dans le chemin du progrès de l'âme, comme un pavé sur la piste de course des lévriers ».

Cette volonté doit donc toujours être présente à l'intérieur de l'individu, et il doit limiter ces œuvres inconscientes, car « tout ce que nous faisons doit être basé sur notre décision et sous notre contrôle spirituel » afin que nous accomplissions notre être.

     S'accrocher aux sounnas non obligatoires nous aide à cela car cela requiert de gros efforts, des difficultés certaines fois, et beaucoup de défis, surtout à notre époque dans laquelle il est devenu très difficile de prier en commun aux premières heures, sans parler de la prière du fajr. Prier les prières surérogatoires avant et après les prières obligatoires est devenu un grand défi à notre époque ou tout est succint et les occupations nombreuses. De même que manger avec la main droite et délaisser la main gauche à  l'ère de la 'civilasation' comme ils l'appelent.

     Il faut donc utiliser sa volonté en toutes circonstances et la garder éveillée afin qu'elle ne se soumette pas aux habitudes et coutûmes qui apparaissent inconsciemment et qui tue cette volonté.

     Quelles sont les conséquences si cette volonté meurt?  L'individu aura besoin de son propre choix face à des situations critiques, mais à quoi bon lui servira toute cette civilisation s'il n'a pas les armes pour faire les bons choix. Et c'est l'une des raisons pour laquelle on assiste à un nombre grandissant de suicides dans ces pays qui se disent civilisés mais qui laisse la personne sans volonté propre capable de l'aider à surmonter les épreuves.

     "Mohammed Assaed" a dit : « le fait de savoir avec quelle main manger n'est peut-être pas très important, mais si l'on étudie la question de l'organisation il est indispensable que nos œuvres soient organisées. Or il n'est pas facile de constamment se contrôler et s'évaluer. La faineantise du cerveau n'est pas moindre que celle du corp. Si tu demandes à un individu inactif de marcher une certaine distance, il se fatiguera très rapidement et s'arrêtera. Alors que celui qui s'exerce en permanence n'aura aucune difficulté ».

     Puis il dit : « mais si nous nous exerçons en permanence à contrôler et preparer nos cerveaux à choisir ce qu'ils veulent faire ou délaisser, nous augmentons progressivement notre contrôle jusqu'à ce qu'il devienne une deuxième nature. Et par la même nous repoussons notre paresse comportementale »3.

On comprend mieux alors pourquoi le Prophète - que Dieu le bénisse et le salut - nous a enjoint à prier les prières surérogatoires à la maison. En effet, cela a plus d'impact sur notre volonté car les prier dans la mosquée après la prière obligatoire demande moins de ténacité étant donné que rien ne nous préoccupe alors qu'à la maisons les occupations sont multiples.

     Le musulman doit donc prendre soin de faire les adorations consciemment et non pas de façon mécanique sans âme, qui ressemblent plus à un rituel qui ne contribue pas à améliorer la vie du musulman. Certains musulmans massent leurs dents avec leur doigt avant la prière s'ils n'ont pas de siwak -bâton d'arak- pour faire la sounna, alors que ce n'est pas le cas.

     Le Prophète - que Dieu le bénisse et le salut - a dit : « le siwak nettoie la bouche et agrée Allah »4. Or une telle chose ne peut être obtenue qu'avec le siwak pas les doigts, qui éventuellement causent un mal, ou au mieux ne sont qu'une mise en scène qui ne comporte aucune difficulté qui éduque la volonté. Le Prophète - que Dieu le bénisse et le salut - a dit : « si je ne craignais pas de difficultés sur ma communauté je leur aurais ordonné d'utiliser le siwak lors de chaque prière »5. Le musulman doit donc combattre sa fainéantise s'il veut suivre les traces du Messager d'Allah - que Dieu le bénisse et le salut -.

     La sounna n'est pas comme le présument certains, le fait de certains ostentateurs, mais bien le résultat d'hommes6 doués d'une forte volonté, et les compagnons du Prophète - que Dieu le bénisse et le salut - faisaient partie de cette classe d'hommes. Leur constante concentration et éveil intérieur, et leur sensation de l'aboutissement de leurs actes dans toutes choses étaient la cause du miracle de leurs victoires historiques spectaculaires7.

 

 



1. Al Arba3in fi Ousoul al Din, rapporté à partir de Houjiyatou al sounna, pp. 80-81

2. Al Islam 3ala Mouftaraq al Tourouq, de Mohammed Asad, Traduction du Docteur 3omar Farrouj. 4ème Edition, Beyrouth pp.104-110

3. Al Islam 3ala Mouftaraq al Tourouq, de Mohammed Asad, Traduction du Docteur 3omar Farrouj. 4ème Edition, Beyrouth pp.105-106

4. Mousnad de l'imam Ahmed, 6/47-62-124

5. Al Boukhari, chapitre le Vendredi, sous-chapitre le siwak le jour du Vendredi, numéro 887. Mouslim, chapitre la purification, sous-chapitre le siwak, numéro 42

6. C'est-à-dire certains hommes s'y sont accrochés.

7. Al Islam 3ala Mouftaraq al Tourouq, de Mohammed Asead, Traduction du Docteur 3omar Farroukh. 4ème Edition, Beyrouth p.106.

Comments  

#3 Encourage tyrosine confronting persons infrequently waveform, analysis.upuqafe 10 Shawwal 1440 AH
18: http://mewkid.net/buy-amoxicillin/ Amoxicillin pyf.peuz.fr.alssunnah.org.sxm.ao http://mewkid.net/buy-amoxicillin/
Quote
#2 Episode ( 2 ) ( adhérer à la Sunna c'est un Religion ( 2 – 1 ) )Don 11 Sha'ban 1440 AH
Appreciating the persistence you put into your website and
in depth information you offer. It's great to come across
a blog every once in a while that isn't the same outdated rehashed information. Fantastic read!

I've saved your site and I'm adding your RSS feeds to
my Google account.

Visit my blog ... hosting company: http://retcialis.com/hostingblog996059
Quote
#1 top cheap web hostingprofile2235 22 Safar 1440 AH
Need cheap hosting? Try webhosting1st, just $10 for an year.

http://photography.at-ricksplace.com/albums/userpics/10237/cheap-website-hosting-plans-24388.jpg
Quote

Add comment

Security code
Refresh