Episode 6 : La Sunna dans le Noble Coran

Deuxièmement: La Sunna prophétique dans le Noble Coran

La Sunna a certes été mentionnée de nombreuses fois dans le Coran.

Elle a été mentionnée par le terme « Sagesse » notamment dans la parole qu’Allah mit dans la bouche d'Abraham - paix soit sur lui – quand ce dernier pria pour cette nation: «  Notre Seigneur! Envoie l'un des leurs comme messager parmi eux, pour leur réciter Tes versets, leur enseigner le Livre et la Sagesse, et les purifier… » La vache, verset 129

Et Sa parole : « Ainsi, Nous avons envoyé parmi vous un messager de chez vous qui vous récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre et la Sagesse... » La vache, verset 151

Et Sa Parole : « Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite. Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse… » {La famille d’Imran / 164}

Et Sa Parole : « Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse… » {Les Femmes / 113}

Et Sa Parole : « Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse. » {Les coalisés / 34}

Et Sa Parole : « C'est Lui qui a envoyé à des gens sans Livre (les Arabes) un Messager des leurs qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse… » {Le vendredi / verset 2}

Hassan et Qatada ont dit: le Livre: cest le Coran, et la sagesse cest la Sunna du Messager d'Allah - paix soit sur lui -[1]

LImam Chaféi - Allah lui fasse miséricorde a dit: « Allah a mentionné le Livre, c’est le Coran ; Il a mentionné  la sagesse, et j’ai entendu certains savants du Coran que j’approuve dire: la Sagesse: c’est la Sunna du Messager d'Allah, ce qui est similaire à ce qu'il a dit, et Dieu sait mieux. Parce que le Coran a été mentionné suivi de la Sagesse, et Dieu a mentionné sa faveur faite à la création de leur avoir enseigné le Livre et la Sagesse. Il n’est donc pas permis - et Dieu sait mieux – d’interpréter la sagesse par autre chose que la Sunna du Messager d'Allah, car elle est associée au Livre de Dieu, et que Dieu a imposé l'obéissance à son messager, et a rendu obligatoire aux gens de suivre son ordre. Il n’est donc pas permit de dire qu’une parole, autre que le Livre de Dieu puis la Sunna de son Messager, est obligatoire, en raison de ce que nous avons décrit que Dieu a couplé la foi en son Messenger avec la foi en Lui. Et la Sunna du Messager d'Allah explique ce que Dieu a voulu dire: une indication sur ce qui est général et ce qui est spécifique. Puis Il coupla la Sagesse à Son Livre et l’en a fait suivre. Il n'a donné cela à personne de sa création sauf à  son messager [2]".

At-Tabari - puisse Dieu lui faire miséricorde a dit : "et leur enseigne le Livre et la Sagesse» signifie: Et leur enseigne le Livre d'Allah, qui est descendu sur lui, et leur explique son interprétation et sa signification.  «Sagesse» ce qui est voulu par la Sagesse: la Sunna édictée par Dieu – exalté- pour les croyants par la bouche de Son Messager  - paix soit sur lui - et l’explication qu’il leur en a donnée [3].

At-Tabari  a également dit après avoir mentionné les avis des imams sur l'interprétation de la Sagesse : « et la bonne chose pour nous à dire sur la Sagesse est qu'elle est la connaissance des lois de Dieu, que seule l’explication du Prophète - paix soit sur lui nous apporte.. »[4]

Si nous acceptons ce fait, que l’explication du Coran est la Sagesse qui a été donnée au Messager d'Allah - paix soit sur lui et associée au Livre, et que cette Sagesse n’est rien d’autre que la Sunna du Messager d'Allah - paix soit sur lui -, cela soulève certaines questions:

Parmi ces questions: le fait que le Coran n'a pas utilisé le mot «Sunna» pour parler de l’«explication du Coran », mais a utilisé le mot «Sagesse». Quelle est la cause de ce renoncement ?

Puis: Si le mot « Sagesse» est le terme que le Coran a préféré, pourquoi le Prophète, ses compagnons et les savants de la communauté après lui, l’ont il évité et  remplacé par le mot «Sunna » ?

Dr. Kholi a dit: «À notre avis: le début de cette interprétation se cache dans la différence entre la nature de chacun des« Livre » et « Sunna »et ceci, en dépit de l'origine commune qui est « la révélation »;  les deux sont des révélations de  Dieu - le Tout-Puissant – comme l’atteste le Coran lui-même puis la Sunna.

Lattestation du Coran témoignagepreuve concluante dans le verset: «et il ne prononce rien sous l'effet de la passion; ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée. {L’étoile /3 - 4}

Donc ce que le Messager d'Allah prononce englobe le Coran qu’il récite aux gens et les hadiths qu’il leur dit. Les deux sont donc des révélations.

Sur la base de ce que nous avons professé: que la Sagesse est « la Sunna » du  Messager d'Allah, pas autre chose, le verset: « Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse, et t'a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d'Allah sur toi est immense. » {Les femmes / 113}  est donc une deuxième preuve indubitable que la Sunna est une révélation descendue par Dieu sur Son Messager  comme Il a fait descendre le Livre.

Troisième preuve : « A Nous, ensuite incombera son explication. » {Résurrection / 19} C’est une promesse catégorique que l’explication du Coran sera prise en charge par Allah comme Il a pris en charge, "son rassemblement et Sa récitation"  et le seul sens à cela est qu’il lui révèle cette explication, d’une manière ou d’une autre.

La Sunna est donc, selon le témoignage du Coran, ce qui explique, et, toujours selon le Coran, elle est une révélation « On m’a donné le livre et son équivalent ».[5]

Et, à part la Sunna,  rien ne lui a été donné en plus du Coran. Et la Sunna ne ressemble en rien au Coran excepté le fait que, comme Lui, c’est une révélation.

Et on aura beau essayer de trouver un sens au fait qu’elle soit comme le Coran autre que le fait qu’elle est une révélation, jamais nous n’y parviendrons. Il est en effet évident qu’elle n’est pas comme le Coran en quantité ni en qualité et on ne met pas au défi avec comme on le fait avec le Coran.

Il y a certes entre le Coran et la Sunna une certaine ressemblance qui se limite dans le fait que les deux sont des révélations provenant d’Allah. Et il y a une différence entre eux : le Coran est une révélation dans sa lettre et dans son sens tandis que la Sunna n’est une révélation que dans son sens.

Et c’est de manière indéniable que nous voyons cette différence, quand nous méditons sur ce qui a entouré la transmission de la Sunna en comparaison de ce qui a entouré la transmission du Coran.

Notre Seigneur s’est certes chargé de la préservation du Coran, Il l’a protégé de tout changement ou une falsification… « En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien ». {Al-Hijr / 9}

Toutefois, ayant laissé la charge de préserver la Sunna sur nos épaules, certaines choses inévitables pour l’être humain l’ont donc atteint. La plus simple de ses choses est la divergence dans la transmission d’un hadith, de plusieurs chaines toutes authentiques. Il est indubitable qu’une opération s’est produite dans la transmission et est la cause de cette divergence. De plus, s’il y a divergence sur la légalité de transmettre le hadith par le sens, il y a consensus sur l’interdiction de réciter le Coran par le sens.

Ceci car la lettre du Coran est adoration, il n’en est pas de même de la lettre de la Sunna prophétique. De plus, le Coran est le miracle et le défi se fait par Lui, la Sunna n’est pas ainsi.

Ces différences sont derrière ce paradoxe apparent : la préférence du Coran pour le terme “ Sagesse” et le renoncement du prophète pour le terme « Sunna »

Si on admet cette différence essentielle: que le Coran est révélation: dans sa lettre et dans son sens, et que la Sunna est révélation uniquement dans son sens, la porte s’ouvre devant nous pour faire tomber le problème de sa base.

Et ici, nous faisons un effort d’interprétation, espérant d’Allah tomber juste: la Sagesse c’est les sens que les hadiths du messager d’Allah renferment et qu’Allah lui a révélé et que le messager a habillé de ses propres mots.

Quant à la Sunna, c’est ces mêmes sens révèles après avoir été parés des termes qui les portent. Par conséquent, le concept de Sunna diffère de celui de Sagesse.

« La Sagesse » c’est uniquement le sens, et  « la sunna »  c’est le sens avec les mots. Par conséquent, le Prophète na pas renoncé à la voie du Coran ou à sa dénomination et il n’y a pas de différenciation.

Le concept de  « Sunna » diffère de celui de « sagesse « 

La Sunna au niveau du sens, c’est la Sagesse. Et par cette acception, c’est une révélation d’Allah. Et la Sunna au niveau du sens et de la lettre, c’est la parole du messager d’Allah et ce qui s’y apparente comme acte et acquiescement

Et la preuve que le sens de la Sunna est une révélation d’Allah, cest que sa lettre exprimant le sens, est du messager d’Allah ; la preuve de cela est la parole du Prophète : « en vérité, l’esprit de confiance a jeté dans mon esprit qu’aucune âme ne mourra avant d’avoir perçu sa subsistance. Résumez donc votre demande. Et dans une version : l’Esprit saint a soufflé dans mon esprit.[6]

« … a soufflé dans mon esprit… »  n’a d’autre signification ici que la révélation et le jet dans l’âme ; et ce qui est jeté dans l’esprit ne peut être que du sens.

Car ce qui est jeté par sa lettre et son sens est jeté en même temps dans l’esprit et dans l’ouïe comme le Coran et le Hadith divin par exemple.

Donc les Hadiths qu’on lit et qu’on entend ne sont pas ce qui a été jeté dans l’esprit et le cœur du messager d’Allah.

On lui a jeté les sens et il les a formulés. Ces sens divins révélés nous sont donc parvenus par l’expression du messager d’Allah.

Et ce qu’a dit le messager d’Allah a été formulé à sa manière, avec ses mots et c’est une manière d’expliquer qui, obligatoirement, diffère de celle du Coran.

Et la Sunna dans la langue arabe signifie: le chemin. Sommes-nous donc éloignés de la vérité si nous disons: la Sunna du Messager de Dieu est la façon de communiquer la signification du Coran qui lui a été révélé   les significations qui les ont inspirés – avec ses mots et son style: par un " Hadith" ou par un acte «acte» ou son approbation: «accord » qui ont la même portée que la parole?!

Que penses-tu: est-il désormais possible de proposer le mot «Sagesse» au lieu du mot «Sunna» ou l’inverse ?!

Chaque mot est à sa place, place qu’aucun ne conteste à l’autre, car  aucun ne peux remplacer l’autre[7]?!.

2.La Sunna a été citée dans le Coran de plusieurs autres manières, par exemple:

L’ordre de lui obéir- la paix soit sur lui – comme dans la parole du Très-Haut : «  Ô les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. » {Les femmes / 59}

Et : l’obligation d’accepter ses ordres et ses interdictions - la paix soit sur lui - comme dans le verset: « Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition. » {L’exode / 7 }

Et : l’obligation d’accepter et de se soumettre à son jugement - la paix soit sur lui - comme dans le verset: «  Non! Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement [à ta sentence]. {Les femmes / 65}

Et : l’avertissement contre le fait de lui désobéir- la paix soit sur lui - comme dans le verset: «Que ceux, donc, qui s'opposent à son commandement prennent garde qu'une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux. » { La lumière / 6 }

Et : l’obligation de le suivre- la paix soit sur lui - comme dans le verset: Dis : « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » {La famille d’Imran / 31}. Et sa parole: « Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés. » {Al A’raf / 158}

Ces textes et les autres sur le même sujet impose à la communauté de suivre sa guidée- la paix soit sur lui - et explique qu’il est obligatoire pour cette dernière d'accepter et d’appliquer ce qu’il a apporté ;  c’est ce que nous appelons «sa Sunna » - La paix soit sur lui[8]

 



[1] - Voir: Al-Faqih wa El Moutafakih 1/88 avec des modifications.

[2] - El Rissalah p 79,78

[3] - l’exégèse de Tabari 4/163

[4] - l’exégèse de Tabari 1/557

[5] - Rapporté par Abou Daoud, Livre de la Sunna, Chapitre : à s’accrocher à la Sunna, numéro (4604), et Tirmidhi, Livre de la Connaissance, Chapitre de ce qui a été défendu de dire quand un hadith du Prophète - paix soit sur lui -  est cité - n ° (2663), il a dit : hadith bon et étrange de cette manière. Et rapporté par d'autres, et authentifié par Ibn Hibban et d'autres.

[6] - Rapporté par Chafe’i dans « El Rissala » p 53 No. (306) d’après El Mouttalib, et El Hakim dans El Mustadrak, Livre des transactions (2/4) d’après Ibn Mas'oud, rapporté comme appui ( Jaber, qui l’a apporté en tant que base , puis en tant qu’attestation de cette base. Et rapporté par Abou Naim dans El Hilya (10 / 27,26) d’après Abou Oumamah. Et rapporté par al-Khatib dans El-Faqih et El-Moutafaqih p. 92.93, et Suyuti l’a rendu faible dans Le petit Jami’ (2273).

[7] - La Sunna pour expliquer le Coran, p 41-46 avec des modifications.

[8] - Introduction à la Sunna prophétique  p 21..

Add comment

Security code
Refresh